Thierry Ghesquière chargé de l’animation QSE, VINCI Énergies


Thierry Ghesquière
chargé de l’animation QSE, VINCI Énergies

Successivement responsable d’affaires et chef d’entreprise, Thierry Ghesquière est depuis 6 ans en charge de l’animation QSE chez VINCI Énergies, dont il conseille les 59 entités de la région Nord. Il nous expose sa vision du modèle et de son quotidien de préventeur SSE.
 


Acteur de premier plan en Europe, Vinci Énergies, rattaché au nouveau pôle Énergies de Vinci, apporte à ses clients une gamme étendue de services à forte valeur ajoutée dans les domaines de l’énergie et des technologies de l’information. Le groupe Vinci Énergies, c’est 800 entreprises et 6 marques de réseau pour un maillage dense à l’échelle européenne, 32 000 professionnels répartis dans 21 pays, pour des solutions locales et globales et 4,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2008 dont plus de 30 % à l’international. La préoccupation SSE est érigée en valeur et souhaite nourrir « la culture de service et le modèle de management » de Vinci Énergies. Elles irriguent donc forcément la politique de responsabilité sociale et environnementale de l’entreprise.

Depuis 6 ans, en charge de l’animation QSE chez Vinci Énergies pôle Nord après avoir exercé des responsabilités opérationnelles dans différentes entreprises du groupe, Thierry Ghesquière a été responsable d’affaires de 1987-1996 (prospection commerciale, réponses aux appels d’offres, administration de projet et gestion des affaires). Il a aussi été chef d’entreprise de 1997 à 2003. Depuis 2004, il assiste les 59 entreprises de Vinci Énergies Nord dans le domaine de la qualité, l’hygiène, la sécurité et l’environnement. Ses missions visent à :

– faire adhérer l’ensemble des 2 500 collaborateurs à une réelle culture de prévention ;
– élaborer le plan d’actions et le suivi ;
– être une force de proposition, d’animation, d’incitation ;
– participer à la formation et la sensibilisation des personnels ;
– aider à la diffusion d’informations ;
– fournir des conseils aux entreprises ;
– accompagner à la mise en place des systèmes de management ;
– animer les cercles des correspondants prévention ;
– suivre la démarche CACES® ;
– assurer le déploiement du projet Preventeo (analyse des conformités et des risques SSE) pour la France (500 entreprises).

Quels sont les principaux éléments de la politique du management SSE du groupe Vinci Énergies ?

Le management SSE est avant tout un « devoir ». Il s’agit prioritairement de prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles, d’assurer aux équipes la sécurité, la santé et l’hygiène sur l’ensemble des chantiers et sur la totalité des lieux de travail. C’est notre premier devoir vis-à-vis de nos collaborateurs. L’objectif en matière de sécurité est ambitieux : « progresser vers le seul objectif concevable en matière de prévention : celui d’un groupe sans accident ». Cela repose sur des principes d’actions organisés selon trois directions :

– équipement, organisation, rigueur, procédures, discipline ;
– formation, sensibilisation, mobilisation de tous ;
–développement d’un véritable «esprit sécurité» à tous les niveaux, fait d’exigence, de prudence, de vigilance et, tout simplement, de professionnalisme.

Preventeo représente
une unité avec plusieurs modules,
structurante pour nos démarches,
un système qui bascule directement
sur un plan d’actions.

Quelle place la formation occupe-t-elle en matière de SSE ?

La place de la formation est très importante dans les métiers de Vinci Énergies. Elle se décline suivant quatre axes :

– formation technique ;
– formation sécurité ;
– formation management/communication/commerciale ;
– formation de gestion.

L’axe sur lequel les dépenses de formation sont les plus importantes est de loin celui de la sécurité. Les objectifs SSE de chaque entreprise du groupe en matière de formation sont simples : que l’ensemble du personnel exécutant des travaux pour son compte ait connaissance des dangers liés à ses activités professionnelles et puisse se prémunir des risques qu’il encourt. En conséquence, la direction de chaque entreprise s’engage à mener des actions de formation de son personnel, conformément au plan de formation annuel établi.

Ce plan de formation couvre trois domaines : les formations liées aux métiers de l’entreprise ; celles liéesà l’interface avec les entreprises utilisatrices, et les formations complémentaires.

Le souci de formation couvre également le personnel intérimaire. Sur ce point l’engagement de l’entreprise est clairement défini : ne recourir qu’à des travailleurs temporaires formés aux dangers liés aux travaux qui leurs sont dévolus.

Quel positionnement le groupe Vinci Énergies a-t-il adopté par rapport aux systèmes de management et à la certification ?

Chaque entreprise du groupe, selon son marché et ses clients, conserve sa liberté, et le chef d’entreprise décide ou non d’entamer une certification QSE. Malgré l’absence de directive sur ce sujet au niveau de Vinci Énergies, le taux d’entreprises certifiées ou en cours de l’être est proche de 70 % dans certains pôles.

Quels avantages l’utilisation de la plateforme de management des conformités et des risques Preventeo a-t-elle apportés ?

Les équipes de préventeurs de Vinci Énergies, de par la diversité des métiers, sont confrontées à la gestion de risques très variés. Vinci Énergies est aussi divisé en quatorze pôles en France, avec quatorze préventeurs de pôle et des animateurs QSE relais dans les entreprises. Un club transversal QSE, communauté de partage de bonnes pratiques entre entreprises certifiées et en cours de certification, a été créé. La veille réglementaire n’était initialement pas organisée au niveau de Vinci Énergies : les animateurs QSE se débrouillaient avec les moyens du bord. Les textes réglementaires ne sont pas vulgarisés : où chercher l’information, l’extraction synthétique de ce qui répond à nos problématiques ? Chacun pratiquait la veille dans son coin. Or la veille réglementaire est très chronophage. Cinq cents correspondants devaient décortiquer le même texte et en tirer une note. En outre, lors des audits de certification, il arrivait que surgissent des remarques ou des non-conformités en termes de veille réglementaire. À partir de ce constat, nous avons regardé ce qui existait sur le marché en termes de produits et de services associés.

Vinci Énergies a préalablement établi un cahier des charges et a consulté quatre prestataires, dont le groupe AFNOR, qui a conclu avec Preventeo un accord de distribution exclusive. Après une analyse qualitative des produits et services proposés par les prestataires, des expérimentations ont été réalisées. Au terme de ce parcours d’évaluation, le binôme AFNOR / Preventeo a été retenu, car il s’agit là d’un outil facile à prendre en main, très intuitif, simple car intelligemment conçu. Vinci Énergies a alors décidé de se lancer globalement dans cette démarche. Au 1er septembre 2009, les quatorze préventeurs de pôle ont été formés par Preventeo, et ont à leur tour formé les correspondants. Le logiciel et les modules d’autoformation permettent le transfert de connaissances aux préventeurs et aux cadres de management. Nous étions au départ à la recherche d’un outil de veille réglementaire. Preventeo va bien au-delà : c’est une unité avec plusieurs modules, structurante pour nos démarches, un système qui bascule directement sur un plan d’actions.

Chaque entreprise définit son profil, donc les textes qui lui sont directement applicables. La plateforme offre une palette de services qui comprend l’édition automatique des rapports d’audit, le suivi des indicateurs de performance sous forme de tableaux de bord et la gestion des plans d’action. De nombreux indicateurs de performance sur les taux d’avancement en matière d’évaluation de la conformité, d’analyse des risques, d’évolution d’une période à l’autre… sont disponibles. La plateforme peut donc être utilisée par différents niveaux de management (direction générale, management intermédiaire et management de proximité) et ainsi aider à l’amélioration des performances. La compatibilité avec notre système de management nous permet d’orienter nos actions de pilotage au service de notre stratégie avec un reporting global.

Les 500 entités qui composent Vinci Énergies ont lancé leur audit initial sécurité. Tous les audits initiaux doivent être achevés fin août 2010. Le contrat signé par Preventeo et Vinci Énergies court sur trois ans, depuis septembre 2009. La première année est axée sur la sécurité, la deuxième sur l’environnement et l’évaluation des risques. Les résultats sont immédiatement visibles. Lors du déploiement, les préventeurs ont plébiscité cette offre intégrée pour sa capacité à les accompagner dans le management de la veille réglementaire et l’amélioration continue de la conformité intégrée à l’outil. Le gain de temps permet aux préventeurs de se recentrer sur leur coeur de métier, de concentrer leurs compétences sur des missions à valeur ajoutée. Un retour sur investissement évident !



 


    Demandez votre n°10 offert du magazine RSE !
Profitez de notre offre Spéciale Rentrée: recevez gratuitement et sans engagement le n° 10 du magazine RSE, spécialisé sur les questions liées à la Santé, la Sécurité au Travail et à l'Environnement