Vis-ma-vie : un manager EHS dans la peau d’un enseignant-chercheurGE Energy Belfort et Bourogne

Vis-ma-vie :
un manager EHS dans la peau
d'un enseignant-chercheur

Raoul Textoris, manager EHS de la Direction
des services Groupe de L'Oréal, s'est glissé
une semaine à la place d'un chercheur
du Centre de Recherche sur les Risques
et les Crises des MinesParisTech
Raoul Textoris a plus de 20 ans d'expérience en recherche, production, ingénierie et EHS, principalement au sein du groupe L'Oréal. Il a occupé des postes au niveau opérationnel et corporate (adjoint du directeur EHS Monde), notamment pour les opérations industrielles et logistiques. Il a désormais en charge le déploiement de la politique EHS corporate au sein des campus administratif, technique et de recherche de la direction des services groupe. Il a en particulier créé et développé des programmes de formation EHS internationaux pour les experts EHS et les managers du groupe. Il intervient dans le cadre du mastère Risques
industriels des Mines ParisTech (MRI) et à l'executive mastère spécialisé Facteurs humains et organisationnels du management de la sécurité industrielle de l'ESCP Europe/Mines ParisTech/ICSI.


Pourquoi une expérience de ce type ?
Une « maladie » sournoise guette toutes les organisations et les personnes : le poids des habitudes, la routine, bien sûr, mais plus encore les façons de penser et d'agir. C'est notamment le cas dans le milieu professionnel où l'usage et l'expérience conditionnent un certain nombre de réflexes et d'habitudes, certes efficaces, mais qui présentent eux aussi des limites.
Changer de milieu, se frotter à d'autres cultures, d'autres métiers permet d'ouvrir ses sens, de prendre du recul... et de se poser des questions de fond pour revisiter ses certitudes et ses croyances. Cela permet de dépasser certaines barrières que l'on se fixe plus ou moins inconsciemment ou qui résultent d'une interaction avec les milieux dans lesquels on évolue. C'est finalement renforcer sa résilience c'est-à-dire, selon Boris Cyrulnik, « s'adapter et se développer » ou encore « comprendre et agir ».

De plus, développer les réseaux sous toutes les formes et croiser les expériences est toujours source de richesse, d'idées nouvelles et favorise l'innovation. Également – et ce n'est pas le moindre –, développer les connaissances à travers les thématiques de recherche les plus en pointe est stimulant.

Claude Lévi-Strauss en donne une illustration dans Tristes Tropiques : certains groupes ethniques s'organisent, à un stade de leur développement, pour aller chercher au-delà de leurs frontières habituelles de nouvelles expériences et de nouveaux savoirs (qui représentent toujours une part de risque) pour en faire profiter leur tribu à leur retour et lui permettre de progresser.
Selon un proverbe chinois : « Là où il y a un risque il y a aussi une opportunité... Cette caractéristique s'applique tout particulièrement dans la maîtrise des risques, où la remise en question et l'apprentissage doivent être permanents.

Je souhaitais également approfondir des sujets tels que la culture, la sécurité et la résilience. Je n'avais par ailleurs pas trouvé dans les formations dispensées par des organismes classiques des réponses à mes besoins : la « formation » par la recherche semblait une expérience intéressante, née d'un échange avec Franck Guarnieri, directeur du CRC, qui a accepté et organisé cette semaine d'immersion très complète au mois de février 2010.

Comment cette immersion s'est-elle déroulée ?
J'ai tout d'abord rencontré des enseignants et des chercheurs, tous passionnés et de haut niveau, sur les thématiques très diverses étudiées au CRC. Cette immersion fut également l'occasion de découvrir de nouvelles méthodes de travail – par exemple établir une bibliographie en hiérarchisant les informations disponibles, ou disposer des références aux bases de données nécessaires à l'approfondissement des divers sujets. J'ai également pu apprécier la diversité des parcours des enseignants et chercheurs et passer beaucoup de temps à lire et étudier les publications parfois évoquées dans les milieux professionnels sans avoir toujours été vraiment « lues »...

Si l'on n'y prend pas garde, la forme peut facilement l'emporter sur le fond et conduire à ne privilégier que les aspects superficiels. La recherche apporte à ce titre la rigueur intellectuelle requise.

"La recherche apporte la rigueur intellectuelle requise"


Quels enseignements en avez-vous tirés ?
Premièrement et modestement, j'ai complété mes propres connaissances sur certains sujets ! J'avais conscience que les notions de culture et de sécurité étaient parfois appréhendées de manière superficielle en entreprise : la démonstration a été faite sur ce sujet comme beaucoup d'autres. La formation par la recherche est à ce titre passionnante, exigeante, rigoureuse... et très efficace : c'est vraiment un must !
Je comparerais cette expérience à un voyage : extérieurement on paraît identique après, mais l'on est transformé intérieurement. Une continuité métamorphosée se met en place. Concrètement, ce séjour me permettra d'enrichir les démarches et les formations internes sur ces sujets.
Sur un autre plan, j'ai également pris conscience du potentiel de recherche et d'innovation du CRC à travers le nombre, la qualité et la profondeur des sujets traités et les liens établis avec une communauté de recherche internationale de premier plan.
En tant qu'industriel, j'ai également été sensible à la bonne gestion des hommes, des femmes, de la diversité et des compétences avec une grande exigence et une conscience de l'importance des retombées concrètes dans les entreprises – à ce titre, la plateforme Preventeo est un bel exemple.
« Agir en homme de pensée et penser en homme d'action » selon Bergson est finalement un principe qui nous réunit.

Afin de boucler ce vis-ma-vie, envisagez-vous d'accueillir un chercheur pour vivre cette expérience en sens inverse ?
Je suis convaincu qu'accueillir un chercheur du CRC pendant une semaine serait bénéfique aux deux parties : en tout cas l'envie est bien présente ! Affaire à suivre...



Demandez votre n°10 offert du magazine RSE !
Profitez de notre offre Spéciale Rentrée: recevez gratuitement et sans engagement le n°10 du magazine RSE, spécialisé sur les questions liées à la Santé, la Sécurité au Travail et à l'Environnement