La formation doctorale « Science et génie des activités à risques » de Mines ParisTech


La formation doctorale « Science et génie des activités à risques » de Mines ParisTech
 


Depuis 2004, le Centre de recherche sur les Risques et les Crises (CRC) de Mines ParisTech a la charge, au sein de l’École des mines de Paris, d’un doctorat dont l’intitulé est « Sciences et génie des activités à risques », placé sous la responsabilité de Franck Guarnieri et Éric Rigaud. Ce doctorat est animé par une équipe d’enseignantschercheurs issus des Écoles des mines de Paris et d’Alès, de l’École nationale supérieure des télécommunications de Paris, de la faculté de médecine de l’université de Nice et de l’université de Gênes (Italie). Il compte à ce jour trois laboratoires d’accueil : le CRC (Mines ParisTech), le LGEI et le LGEI2P (École des mines d’Alès) et le CIMA (Université de Gênes).

Le doctorat recouvre les thèmes principaux suivants :

– Méthodes et modèles de l’analyse des risques ;
– L’homme et l’organisation dans les systèmesà risques ;
– Risques et incertitudes ;
– Retour d’expérience et apprentissage ;
– Gestion des crises et des situations d’urgence ;
– Information préventive et responsabilité…

Ce doctorat est ouvert aux titulaires d’un mastère recherche ou équivalent (notamment pour les étrangers) avec les mentions « Risques », « Crises », « Catastrophes ».

Le cas échéant peuvent être inscrits les candidats titulaires d’un diplôme d’ingénieur et ayant effectué un stage de fin d’étude en laboratoire.

Diverses sources de financement sont possibles pendant la durée de la thèse, des contrats CIFRE (un partenariat entre une entreprise, un laboratoire et l’ANRT) aux « allocations » de recherche attribuées par divers organismes (régions, fondations pour la recherche, Union européenne, École des mines …). Plusieurs dispositifs spécifiques de formation ont été mis en place, visant à accompagner le travail personnel du doctorant et son dialogue avec son directeur de thèse (politique d’« assurance-qualité » doctorale), et à lui apporter une véritable formation. Cette politique repose sur des structures dédiées (commission thèse, séminaire doctoral...) et sur des procédures (parcours des doctorants jalonnés d’exercices de synthèse et de présentation, prévisions de plannings, clarification des échéances...).

Philippe Zawieja

Pour en savoir plus : cliquez-ici

 


    Demandez votre n°5 offert du magazine RSE !
Profitez de notre offre Spéciale Rentrée: recevez gratuitement et sans engagement le n° 5 du magazine RSE, spécialisé sur les questions liées à la Santé, la Sécurité au Travail et à l'Environnement
 


Ce Dossier vous intéresse ?

Vous êtes à la recherche d'un fournisseur pour 'formation initiale à la sécurité' ou souhaitez mettre en place une activité dans ce domaine : saisissez votre email et cliquez sur 'OK':

 
Envoyer à ami