Actualités
Les intervenants en prévention des risques professionnels (IPRP) se mobilisent face aux impacts de la crise sanitaire sur les conditions de travail
Publication : 15 Avril 2020

Communiqué de presse

Strasbourg, le 10 avril 2020

Les intervenants en prévention des risques professionnels (IPRP)
se mobilisent face aux impacts de la crise sanitaire sur les conditions de travail

L'impact du Covid-19 sur l'emploi est profond et l’inquiétude est forte parmi les salariés et les employeurs entre crainte d’être contaminé sur son lieu de travail, volonté d’assurer la pérennité de l’activité, déjà très impactée par l’épidémie, et responsabilité des employeurs en termes d’obligation de protection des salariés.

Face à la crise sanitaire liée au covid-19 et ses conséquences sur le monde du travail, des IPRP (Intervenants en Prévention des Risques Professionnels) du Grand Est se mobilisent afin d’apporter leur savoir-faire dans le domaine de la prévention des risques professionnels. Ils souhaitent ainsi mettre à profit leur expertise pour accompagner les entreprises dans la mise en œuvre de plan d’action de prévention.

Si le gouvernement a souhaité apporter une première réponse à ces entreprises par l’élaboration de l’ordonnance d'urgence sanitaire du 1er avril 2020 qui recentre temporairement les missions des SST sur le sujet du Covid-19, des ressources supplémentaires peuvent être mobilisées.

En effet, les IPRP, experts de la prévention des risques professionnels détiennent un savoir et des compétences particulièrement utiles pour l’élaboration de plan de prévention et ainsi sécuriser les activités ou les reprises d’activité.

Les IPRP sont en capacité d’intervenir dans le cadre :

  • D’un appui aux entreprises pour définir et mettre en œuvre des mesures de prévention adéquates et adaptées aux spécificités de chaque entreprise ;
  • D’un accompagnement des entreprises qui doivent actuellement accroître ou adapter leur activité et de celles qui devront le faire à l’occasion de la reprise.

Un groupe de travail rassemblant une quarantaine d’IPRP majoritairement issue de la Région Grand Est mais également originaires d’autres régions s’est formé afin de mutualiser les connaissances et de proposer un plan d’actions propre à soutenir les entreprises qui ont du maintenir leur activité pendant le confinement et celles qui devront faire face à une reprise. Les conditions de cette reprise seront en effet propices à l’émergence de nouveaux risques qui devront être pris en compte afin d’assurer la santé et la sécurité des travailleurs.

Nous, IPRP, appelons à coupler les mesures qui seront prises au niveau national pour assurer la reprise économique à des mesures fortes de protection de la santé et de la sécurité des travailleurs.

Il est fondamental de donner une importance égale à l’amélioration des conditions de travail et de la productivité. En plus de réduire les accidents et les maladies professionnelles ou maladies à caractères professionnels, les mesures de prévention des risques professionnels présentent des avantages au niveau de la production et de l’efficacité qui ne sont plus à démontrer et qui seront particulièrement déterminant dans le contexte actuel :

  • Amélioration de la productivité des travailleurs et de l’efficacité des méthodes de travail ;
  • Amélioration de la motivation, de la coopération et du moral des travailleurs ;
  • Réduction des coûts imprévus grâce à une planification efficace de la continuité des activités ;
  • Limitation de l’exposition potentielle aux procédures pénales ou civiles.

L’adoption de méthodes de travail plus sûres permettra d’effectuer les travaux plus rapidement tout en assurant la limitation des taux d’accidents, d’incidents et de maladies.

En appliquant une politique forte en matière de performance Santé Sécurité au Travail (SST), les acteurs de notre économie pourront en tirer des avantages en terme de productivité et c’est l’ensemble de notre économie qui en bénéficiera.

Les IPRP sont prêts à mettre leurs expertise et compétences à profit afin de répondre aux défis majeurs auxquels nos entreprises doivent ou devront faire face.

Présentation de l’IPRP :

L'intervenant en prévention des risques professionnels a des compétences techniques ou organisationnelles en matière de santé et de sécurité au travail (ergonomie, toxicologie, hygiène industrielle, organisation du travail). Il participe, dans un objectif exclusif de prévention, à la préservation de la santé et de la sécurité des travailleurs et à l'amélioration des conditions de travail. Il fait partie intégrante de l’équipe pluridisciplinaire des services de santé au travail interentreprises. Dans ce cadre, l’IPRP assure des missions de diagnostic, de conseil, d'accompagnement et d'appui, et communique les résultats de ses études au médecin du travail.

Depuis le 1er juillet 2012, pour exercer ce métier, les IPRP ont l’obligation de s’enregistrer auprès de la DIRECCTE.

Le dossier de l'enregistrement contient :

  • Les justificatifs attestant de la détention par le demandeur d'un diplôme d'ingénieur, d'un diplôme sanctionnant au moins deux ans d'études supérieures dans les domaines de la santé, de la sécurité ou de l'organisation du travail, d'un diplôme sanctionnant au moins trois ans d'études supérieures dans un domaine scientifique ou dans une matière relevant des sciences humaines et sociales et liée au travail ou d'une expérience professionnelle dans le domaine de la prévention des risques professionnels d'au moins cinq ans.
  • Une déclaration d'intérêts dont le modèle est fixé par arrêté
  • Un rapport d'activité de l'intervenant en prévention des risques professionnels concernant les cinq dernières années d'exercice lorsqu'il s'agit d'un renouvellement de l'enregistrement.

L'enregistrement des IPRP est renouvelé au terme d'un délai de cinq ans. Il est valable pour l'ensemble du territoire national. L'intervenant en prévention des risques professionnels tient à disposition du directeur de la DIRECCTE les éléments permettant de justifier son activité.

Liste des IPRP du Grand-Est : http://grand-est.direccte.gouv.fr/sites/grand-est.direccte.gouv.fr/IMG/pdf/v17-liste_iprp_grand-est.pdf

Signé par :

BORIE Philippe

 

POKORNY Valérie

BERARD ALICOT Béatrice

 

WALGRAEVE Alexandre

DUEZ Manola

 

PELLISSIER Nicolas

WISLEZ Stéphane

 

HANUS Laurent

DORIGNY Laurence

 

KRUTH Henri

FREROTTE guy

 

VADROT Corinne

FLORENCE Emmanuelle

 

CERONE Raffael

BURGART Gisèle

 

FRINGANT Jean-Charles

BRONNER Maxime

 

DUCHENE Marianne

DELATOUR Patrice

 

SCHELCHER Charles

COMBEAU Mickael

 

RISCH Danielle

HARSLEM Audrey

 

BERTHELEME Gwénael

LOZACHMEUR Estelle

 

Yoann ROUSSELLE

Communiqué de presse publié le14 avril 2020