Amiante : la faute inexcusable de Michelin


Amiante :
la faute inexcusable de Michelin

 


Le tribunal des affaires de sécurité sociale (TASS) d’Épinal a reconnu le 25 janvier 2010 la faute inexcusable de Michelin, pour avoir exposé ses salariés à l’amiante dans son usine de Golbey (Vosges). Une dizaine de salariés malades avaient saisi le tribunal en octobre 2009. Selon le syndicat Sud, Michelin savait qu’il y avait de l’amiante mais n’aurait pris aucune mesure pour protéger les personnels. En 2006 (source AFP), la cour d’appel de Nancy avait confirmé un jugement du TASS d’Épinal de 2004 qui reconnaissait la « faute inexcusable » du fabricant de pneumatiques, dans une procédure l’opposant à l’un de ses salariés, Jean-Paul Salzard, également contaminé par l’amiante et depuis fondateur de l’Association départementale de défense des victimes de l’amiante (Addeva).

Pour en savoir plus sur la faute inexcusable : Cliquez-ici

Philippe Zawieja


 


    Demandez votre n°5 offert du magazine RSE !
Profitez de notre offre Spéciale Rentrée: recevez gratuitement et sans engagement le n° 5 du magazine RSE, spécialisé sur les questions liées à la Santé, la Sécurité au Travail et à l'Environnement