Vérification et du contrôle périodique de vos équipements de protection contre les risques électrique
TEEPI Services,
UN PARTENAIRE A VOTRE ECOUTE :
✓ Spécialiste dans le domaine de la vérification et du contrôle périodique de vos équipements de protection contre les risques électriques, TEEPI Services réalise des essais électriques en basse et haute tension en s’appuyant sur les textes des normes produits.
✓ TEEPI Services vous accompagne pour un diagnostic de votre parc d’équipements de protection contre les risques électriques.
✓ TEEPI Services vous conseil pour acquérir la maitrise de vos contrôles périodiques
✓ TEEPI Services s’adapte à vos contraintes en proposant de faire vos vérifications périodiques soit dans son laboratoire soit sur votre site à l’aide d’une unité mobile.
SE METTRE EN CONFORMITÉ: Une sécurité…
La réglementation, les normes (NF C18-510) ou les recommandations fabricants préconisent la vérification périodique du matériel de protection contre les risques électriques. La vérification régulière de vos équipements permet de déceler en temps utile toute détérioration susceptible de créer un danger.produits.
VERIFICATION / CONTRÔLES PERIODIQUES :
  • Gants isolants (EN 60903)
  • Détecteur de tension - BT et HT (EN 61243-3 et EN 61243-1)
  • Détecteur de tension ferroviaire
  • Perches isolantes
  • Echelles et escabeaux isolants
  • Tapis et tabourets isolants
  • Bottes et chaussures
  • Equipements MALT
  • Autres sur demande
TEEPI Services vous accompagne dans votre démarche éco-responsable en prolongeant la durée de vie de vos équipements de protection contre les risques électriques en toute sécurité.
TEEPI Services - 21, Rue de Brie - 91480 VARENNES JARCY – Tel: 06 31 00 50 70 – @: didier.colas@teepi-services.fr
S.A.S.U. au capital de 5000€ - Siret : 843 908 765 R.C.S. Evry - Code APE : 7120B

Cette offre vous intéresse ?

Pour obtenir gratuitement des infos sur cette offre, il suffit de renseigner votre adresse email :

 
Envoyer à ami
Le portail des preventeurs : www.officiel-prevention.com Le Comité hygiène sécurité et conditions de travail (CHSCT) est présidé et animé par le chef d'entreprise ou son représentant. Les élus du personnel comprennent au moins un tiers de cadres ou agents de maîtrise. Ils sont élus pour deux ans et peuvent cumuler ce poste avec d'autres mandats. Ils ne disposent pas de suppléants. Ils élisent ou désignent le secrétaire du comité lors de la première séance. Le médecin du travail, l'inspecteur du travail, l'ingénieur conseil de la CRAM (Caisse régionale d'assurance maladie) ou son équivalent de la MSA (Mutualité sociale agricole) pour les entreprises relevant du régime agricole et le responsable de la sécurité s'il existe sont des membres de droit du Comité hygiène sécurité et conditions de travail (CHSCT), avec une voix consultative. Le Comité hygiène sécurité et conditions de travail (CHSCT) doit se réunir au moins une fois par trimestre. Le chef d'entreprise convoque formellement ses membres. Il établit le projet d'un ordre du jour en collaboration avec le secrétaire du CHSCT. Les séances donnent lieu à l'élaboration du procès-verbal de la réunion. Une réunion extraordinaire est convoquée obligatoirement en cas de : • demande motivée de deux des membres ; • danger grave et imminent constaté et conduisant à une divergence entre un membre du Comité hygiène sécurité et conditions de travail (CHSCT) et l'employeur sur « la réalité du danger ou la façon de le faire cesser » (article L. 4132-3 du code du travail français) ; • accident ayant entraîné ou ayant pu entraîner des conséquences graves.