Gestes et Postures : Formation action « initiale »


Formation action « initiale » (1 journée)

Apprentissage des notions de base afin d’introduire :
 

- une prise de conscience
- un changement des habitudes

Travaux pratiques sur les lieux de travail.

Formation action « niveau 2 » (1 journée - plusieurs mois après la formation initiale)

Recyclage dans le but que chaque collaborateur devienne :
 

- « acteur de sa propre santé »

Introduction à l’analyse des situations de travail,
Conseils de mise en œuvre (jeu de rôle)


 

Pré requis :

Des actions ont été réalisées et/ou sont en projet, afin que l’environnement des postes de travail et l’organisation des tâches ne constituent pas un obstacle majeur pour la mise en oeuvre des bonnes pratiques acquises lors la formation « gestes et postures – PRAP ».
Les risques liés à l’activité physique sont généralement identifiés dans l’entreprise (dans le cadre du document unique, d’une étude concernant l’ergonomie des postes de travail, des travaux du CHSCT, ….).
Les troubles musculo squelettiques deviennent également une préoccupation dans le secteur tertiaire. L’utilisation de l’ordinateur, la position assise prolongée, le manque de vigilance dans l’accomplissement des tâches annexes, peuvent engendrer des pathologies spécifiques. Stress, complexité administrative croissante, délais, constituent fréquemment des facteurs aggravants.

Analyse préalable :

Cette première étape permet de recenser les situations de travail présentant des risques articulaires et musculaires :

- port et manipulation d’objets,
- positions prolongées,
- mouvements intenses,
- gestes répétitifs.

De préférence, des supports personnalisés à l’entreprise (diaporama pour les formations – livret du stagiaire, vidéo en option) sont réalisés, si le nombre de stagiaires à former le permet. Des supports standards, recensant la plupart des situations de travail, sont disponibles, permettant également l’accès à cette formation aux collaborateurs des petites entreprises.

Contenu de la formation :

Le déroulement pédagogique est destiné à convaincre qu’il est possible de travailler dans de meilleures conditions par :

- une meilleure appréhension des gestes et positions auxquels le corps est soumis pendant le travail,
- une meilleure connaissance de l’anatomie et des troubles articulaires et musculaires qui peuvent affecter la santé, de façon plus ou moins conséquente,
- la possibilité d’agir sur l’ergonomie de proximité et les économies d’effort,
- une bonne hygiène de vie et la pratique d’exercices d’entretien physique.

Ce programme est conçu sous forme de formation action, conjuguant théorie et pratique sur le lieu de travail.



3, avenue Desfeux 92100 - BOULOGNE BILLANCOURT

Siret : 415 333 400 00018 – N° organisme de formation : 11 92 12959 92

e-mail : capsante.form@wanadoo.fr
fax : 01 46 21 60 01 – tél : 06 81 36 70 98


Plaquette de Présentation



Cette offre vous intéresse ?

Pour obtenir gratuitement des infos sur cette offre, il suffit de renseigner votre adresse email :

 
Envoyer à ami
Le portail des preventeurs : www.officiel-prevention.com Lié aux conditions générales de travail, le risque professionnel fait peser sur les salariés la menace d'une possible altération de leur santé, menace qui peut se traduire par une maladie ou un accident. C’est pour cela que tenter de maîtriser les risques professionnels est capital tant pour le salarié que pour l'entreprise ou la structure qui l’emploie. Car les accidents du travail et les maladies professionnelles ont un coût financier direct mais également un coût humain qu’il faut évidemment prendre en considération. La prévention des risques professionnels doit être considérée comme un investissement au service de la santé et de la sécurité au travail, mais également au service de la performance de l’entreprise, par la maintenance et l’amélioration de son outil de travail. En effet, la prévention des risques professionnels est un facteur de motivation, mais moins d’accidents de travail, moins d’incidents, moins d’arrêts de production fait de la prévention des risques professionnels un outil de performance. L'évaluation à priori du risque professionnel consiste à : - appréhender les dangers pour la santé et la sécurité des travailleurs dans tous les aspects liés à l'activité de l'entreprise - à identifier et classer les risques professionnels auxquels sont soumis les salariés d'un établissement. L'identification de chaque type de risque professionnel s'inscrit dans le cadre des responsabilités de l'employeur qui est obligé d'assurer la sécurité au travail et de protéger la santé des employés en mettant en place des actions de prévention pertinentes. Désormais, la transcription des résultats de l'évaluation des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs doit être faite dans un document unique régulièrement mis à jour. En France, le document Unique de Sécurité (D.U.S.) a été créé par le décret n° 2001-1016 du 5 novembre 2001. Il est la transposition, par écrit, de l'évaluation des risques, imposée à tout employeur par le Code du Travail (article R. 4121-1 et suivants du code du travail français). Il est obligatoire pour toutes les entreprises et associations de plus de 1 salarié. L'absence de document Unique de Sécurité (D.U.S.), en cas de contrôle de l'inspection du travail, peut être sanctionné de 1500 euros d'amende par unité de travail et de 3 000 euros par unité de travail en cas de récidive. En cas d'accident de travail ou de maladie professionnelle, la responsabilité civile de l’employeur peut être engagée si la faute inexcusable est reconnue entraînant une réparation du préjudice subi (souffrances morales et physiques, esthétiques...) et une cotisation complémentaire en remboursement de la rente majorée servie par la sécurité sociale.