Equipements Individuels de Protection des yeux et du visage


Dans beaucoup d'environnements industriels, la protection des yeux et du visage est obligatoire. De nombreuses d'applications quotidiennes peuvent en effet générer des particules en suspension, des projections de liquides corrosifs, des rayonnements qui peuvent blesser les yeux et le visage. Les employeurs doivent fournir un équipement de protection individuel qui offre une protection adéquate des yeux et du visage.


Dans beaucoup d'environnements industriels, la protection des yeux et du visage est obligatoire. De nombreuses d'applications quotidiennes peuvent en effet générer des particules en suspension, des projections de liquides corrosifs, des rayonnements qui peuvent blesser les yeux et le visage. Les employeurs doivent fournir un équipement de protection individuel qui offre une protection adéquate des yeux et du visage. Les lunettes protectrices et les protecteurs faciaux sont nécessaires pour empêcher que des éclaboussures de produits chimiques ou solides n’atteignent les yeux ou le visage, et pour filtrer les rayonnements aveuglants ou dangereux.
Les protecteurs des yeux et du visage sont ainsi utilisés pour parer à différents risques de projection ou de rayonnement :
- Mécaniques : projection de particules solides (copeaux de métal ou de bois, poussières...), choc.
- Chimiques : projection de particules liquides, de substances corrosives, solvants ou autres solutions dangereuses
- Thermiques : froid, chaleur, projections de métaux en fusion, feu.
- Liés aux rayonnements : « lumière bleue », ultraviolet, infrarouge, laser.
Situations présentant ces risques
-Travaux forestiers : tronçonnage, débroussaillage, élagage
- Préparation de solutions et de produits dangereux (produits phytosanitaires, peinture...) ou autres manipulations de produits chimiques (vapeurs, gouttes, éclaboussures).
- Opérations de meulage et d’ébarbage.
- Soudage ou découpage des métaux au chalumeau ou à l’arc électrique ou autres opérations comportant l’emploi de lampes à arc électrique ou d’autres sources de radiations ultraviolettes.
- Examen de foyers lumineux intenses tels que l’intérieur de fours ou de matières portées à vive incandescence, telle que l’acier ou le verre en fusion ou autres opérations comportant l’emploi de radiations infrarouges ou donnant lieu à un rayonnement calorifique intense.
- Toutes opérations où des projections de matières ou de particules vulnérantes, de métal en fusion, de liquides corrosifs, etc. pouvant atteindre les yeux ou le visage (meulage à sec, piquage au marteau, de taille par éclats, décapage ou détartrage au marteau, travail à la disqueuse, ...).
- Activités telles que les travaux de démolition de bâtiments, de rénovation, de transformation, pour lesquels la forte exposition à des poussières est prévisible.

D’une manière générale, il faut prendre toutes les dispositions nécessaires pour supprimer les nuisances à la source (protection collective). Si les moyens techniques ne sont pas possibles pour diminuer le risque, le personnel devra porter la protection individuelle adéquate qui est mise à leur disposition par l’employeur.
Protection des yeux

Pictogramme : Protection obligatoire de la vue


Lorsque ce signal est placé sur la porte d'accès d'un local ou à proximité d'une machine déterminée, il implique l'obligation de porter des lunettes de protection des yeux pour les personnes qui entrent dans ce local ou qui travaillent avec cette machine.

Protection du visage

Pictogramme : Protection obligatoire de la figure

Contrairement aux lunettes, les protections faciales protègent la totalité du visage.
Choix de la protection des yeux et du visage
Les EPI pour les yeux et le visage comprennent les lunettes, les masques, les écrans et les visières grillagées.
On trouve aussi des EPI spécifiques à une activité (comme les masques de soudeur).
Des lunettes de vue ne constituent pas un EPI ; il faut donc les associer à des sur-lunettes adaptées ou utiliser des lunettes de protection à verres correcteurs.
Le choix d’un équipement de protection individuelle des yeux et/ou du visage dépend des résultats de l’évaluation des risques auxquels sont exposés les travailleurs et de l’analyse des contraintes présentées par le poste de travail, les tâches à exécuter et l’environnement de travail.
Différents EPI sont donc portés par le travailleur en fonction des risques inhérents à son activité:
- Lunettes simples de sécurité à branches: projections frontales de solides.
- Lunettes-masques avec coques latérales : projections frontales et latérales de solides et de liquides.
- Masques et écrans grillagés: projections de solides, poussières, produits chimiques, ...
- Masques de soudeurs : rayonnements, projections incandescentes
Au delà des risques spécifiques au lieu de travail, lors de la sélection de la protection adéquate pour les yeux et le visage, il convient de prendre en compte aussi les éléments d’adaptation corporelle, de confort, et de vision corrects.


Les différents types de protection oculaire

– Lunettes simples de sécurité à branches
Lunettes avec montures de sécurité en métal ou en plastique et verres résistant aux impacts et filtrant les rayons.
Elles protègent ainsi les yeux contre les projections frontales de particules (poussières...) et d’ éclats (meulage...) et contre les rayonnements (soudage au chalumeau ...).
Il existe aussi des lunettes de protection spéciales pour laser qui protègent contre des concentrations intenses de lumière produites par les lasers.
Les lunettes de sécurité sont munies de lentilles (ou oculaires) en plastique polycarbonate ou en CR39, acétate, verre minéral. Plus robustes que les lentilles ordinaires, ces lentilles résistent aux chocs et peuvent être fabriquées avec ou sans correction de la vue.
Les montures des lunettes de sécurité sont plus robustes que les montures ordinaires et, dans la plupart des cas, résistent à la chaleur. Elles sont en outre conçues pour éviter que les lentilles ne s'enfoncent ou ne pénètrent dans les yeux.

– Lunettes-masques avec coques latérales
Même type de protection que les lunettes simples de sécurité plus protection oculaire serrée avec coques latérales qui couvre complètement les yeux et la zone du visage autour des yeux.
Elles protègent contre les projections frontales et latérales de solides et de liquides.

- Masques et écrans grillagés
Contrairement aux lunettes, ces protections faciales protègent la totalité du visage.
Elles disposent de visières qui protègent contre des poussières et projections de particules (débroussaillage, tronçonnage...), et des éclaboussures ou projections potentielles de liquides dangereux.
Les écrans peuvent être fournis avec différents types de matériaux. Ecran acétate transparent, écran acétate teinté, écran polycarbonate transparent ou polypropylène ou écran grillagé. En général, les écrans acétates sont utilisés pour les liquides et les produits chimiques mais dans d’autres cas, le polycarbonate peut être le meilleur choix pour protéger contre les particules volatiles tel que peuvent développer par exemple des outils de meulage.
L'écran grillagé est conçu pour protéger contre les particules en suspension à faible énergie tel qu'on peut trouver avec les tronçonneuses.
L’écran avec bande de protection frontale protège le visage et le front. Il se compose de deux parties : la coiffe et l’écran facial.
Le casque avec écran de protection offre l’avantage de protéger à la fois la tête et le visage.
Il se compose de trois parties : Le casque ; le système de fixation et l’écran facial.

– Masques de soudeur (voir notre dossier « Equipement de protection individuelle du soudeur »)
Pour la soudure et la découpe au chalumeau, des lunettes de protection appropriées munies de verres teintés sont suffisantes dans la plupart des cas.
Pour la soudure électrique, semi-automatique, ... les rayons I.R. et U.V. ont une intensité telle qu'il faut prévoir le port d’un écran facial qui protège tout le visage.
Les visières du masque protègent ainsi les yeux contre des brûlures causées par des infrarouges ou une lumière extrêmement rayonnante, protègent aussi les yeux et le visage contre des étincelles qui volent, des éclaboussures de métal et des copeaux de laitier produits lors de la soudure, du brasage ou de la brasure tendre.

Douches oculaires et douches oculaires/faciales

Dans certaines tâches particulièrement dangereuses, les risques peuvent entraîner une blessure grave au visage et aux yeux du travailleur, dont la cécité. Il est essentiel d'envisager d'autres mesures que le port de lunettes à coques étanches ou d'un écran facial. Les douches oculaires constituent une mesure complémentaire en vue de réduire le plus possible les effets d'une exposition accidentelle à des produits chimiques.
Les premières secondes suivant une exposition à une substance dangereuse, en particulier une substance corrosive, sont décisives. Les douches oculaires permettent aux travailleurs de rincer à grande eau les substances dangereuses pouvant causer une blessure.
Les aires de travail et les opérations pouvant nécessiter l'installation de ces appareils comprennent notamment les laboratoires de chimie et les aires de chargement des batteries, d’opérations de pulvérisation, de trempage ou de manutention de substances dangereuses.
Les douches oculaires doivent être conçues de manière à distribuer le liquide aux deux yeux simultanément.
On distingue :
- les douches oculaires portatives qui sont conçues pour fournir immédiatement le liquide de rinçage mais contiennent une quantité limitée de liquide.
- Fontaine rince yeux/visage avec fixation colonne, murale ou sur table et couvercle de protection intégré raccordé à la valve d’eau qui actionne automatiquement la fontaine rince-yeux lorsque le couvercle est soulevé.

Normes

La norme générale concernant les lunettes de protection est la norme EN166 (Protection Individuelle de l’oeil, spécifications).
Cette norme spécifie, entre autres, le marquage obligatoire des branches (ou masque pour les lunettes-masques) et des oculaires.
Cette norme (avec l’EN168) spécifie également les tests de la résistance mécanique des équipements.
Il existe également des normes classées par type d’utilisation :
- Travaux de soudure
- Résistance à l’abrasion
- Laser
- Rayonnement solaire

NORMES
DESIGNATION
EN165   Protection individuelle de l’oeil, vocabulaire.
EN166   Protection Individuelle de l’oeil, spécification.
EN166   La protection des yeux contre les différents risques de dommage
La norme EN 166 est applicable à tous les types de protecteurs individuels de l'oeil utilisés contre les divers dangers susceptibles d'endommager l'oeil ou d'altérer la vision, à l'exception des rayonnements d'origine nucléaire, des rayons X, des émissions laser et des rayonnements infrarouges (IR) émis par des sources à basse température. Les spécifications de cette norme ne s'appliquent pas aux protecteurs de l'oeil pour lesquels des normes séparées et complètes existent, tels que protecteur de l'oeil anti-laser, lunettes solaires à usage général etc. Les protecteurs de l'oeil équipés de verres correcteurs ne sont pas exclus du domaine d'application.
EN167   Protection individuelle de l’oeil; méthodes d’essais optiques.
EN168   Protection individuelle de l’oeil; méthodes d’essais autres qu’optiques.
EN169   Protection individuelle de l’oeil ; filtres pour le soudage et les techniques connexes.
EN170   Protection individuelle de l’oeil; filtres pour l’ultra-violet.
EN171   Protection individuelle de l’oeil; filtres pour l’infrarouge.
EN172   Protection individuelle de l’oeil; filtres de protection solaire pour usage industriel.
EN172A1   Protection individuelle de l’oeil; filtres de protection solaire pour usage industriel.
EN172A2   Protection individuelle de l’oeil; filtres de protection solaire pour usage industriel.
EN175   Equipement de protection des yeux et du visage pour le soudage et les techniques connexes.
EN1836   Protection individuelle de l’oeil; lunettes solaires et filtres de protection contre les rayonnements solaires pour usage général(conformément à la directive 89/686/CEE, les lunettes de soleil sont des EPI pour « risques mineurs »).

Classe optique
Classe optique 1 = Travaux continus (meilleure qualité)
Classe optique 2 = Travaux intermittents
Classe optique 3 = Travaux occasionnels uniquement (qualité la plus basse)

Symbole de la résistance mécanique
Symbole
Exigence relative à la résistance mécanique
Pas de symbole   Solidité minimale
S   Solidité renforcée
F   Impact à faible énergie
B   Impact à moyenne énergie
A   Impact à haute énergie

Symbole des domaines d’utilisation
Symbole
Description du domaine d’utilisation
Pas de symbole   Usage général
3   Liquides
4   Grosses particules de poussière
5   Gaz et fines particules de poussière
8   Arc électrique de court-circuit
9   Métal fondu et solides chauds

Le symbole T est utilisé conjointement soit avec F, B ou A pour indiquer que le protecteur de l’oeil est conforme à la classification des particules lancées à grande vitesse à des températures extrêmes.


Tableau des applications - Types de verre
Norme Symbole Explication
EN166 1 Classe optique
EN166 F Impacts à faible énergie
EN166 B Impacts à moyenne énergie
EN166 9 Non-adhérence du métal fondu et résistance à la pénétration des solides chauds
EN166 3 Protection contre les gouttelettes et les éclaboussures de liquide
EN166 8 Protection contre les Arc électrique de court-circuit
EN169 3 Protection individuelle de l’œil. Filtres pour le soudage et les techniques connexes. Echelon 3
EN169 5 Soudage et soudobrasage des métaux lourds . Soudage avec flux emissifs (alliages légers, notamment) Oxydocoupage.
EN169 8 Protection individuelle de l’œil. Filtres pour le soudage et les techniques connexes. Echelon 8
EN170 3-1, 2 A utiliser avec des sources qui émettent un rayonnement prédominant (Radiation Ultra Violet) aux longueurs d’onde >313nm et lorsque l’éblouissement n’est pas un facteur important. Cela s’applique aux rayonnements UVC et à la plus grande partie des UVB. Lampes à vapeurs de mercure à basse pression telles que les lampes germicides.
EN171 4-5 Filtre pour la protection contre les rayonnements infrarouges. Applications spécifiques pour des sources de températures moyennes jusqu’à 1800°C

Les équipements de protection individuelle des yeux et du visage. Choix et utilisation.
Edition INRS
Référence : ED 798
Année de publication : 1999


Ce Dossier vous intéresse ?

Vous êtes à la recherche d'un fournisseur pour 'le yeux et le visage' ou souhaitez mettre en place une activité dans ce domaine : saisissez votre email et cliquez sur 'OK':

 
Envoyer à ami